FR - NL - EN

Pas encore inscrit? | Mot de passe oublié?

fr

Origine

L'Hakko-Ryu Ju-Jutsu est fondé le 01 juin 1941 par Shodaï Soke Ryuho OKUYAMA . Cet art nouveau tire ses origines des Daïto-Ryu, Kito-Ryu, Takenuchi-Ryu et Tenshin-Shinyo-Ryu.

Le pratiquant remarquera certainement quelques similitudes avec l'Aïkido, bien que la finalité de ces deux disciplines est sensiblement différente.

Hakko-Ryu signifie école de la 8ème lumière, laquelle est comparable à une puissance infinie et invisible, tout comme l'ultraviolet, qui donne aux techniques enseignées par Soké le pouvoir de contrôler, avec un minimum d'énergie, l'adversaire avec un maximum d'efficacité. L'étude du corps humain, de ses organes vitaux, de ses canaux d'énergie (méridiens) permet aux pratiquants de s'épanouir progressivement dans cet art martial authentique, efficace, alliant l'auto-défense et la souplesse à une parfaite maîtrise de l'esprit.

Après une trêve due à la loi martiale interdisant la pratique des arts martiaux au Japon, Soke OKUYAMA s'établit en 1947 à OMIYA, dans la province de Saïtama non loin de Tokyo, où il inaugure le Hombu-Dojo, qui devient le centre mondial de l'Hakko-Ryu Ju-Jutsu. Ce dernier se développe très rapidement au Japon puis s'exporte hors des frontières pour conquérir les Etats-Unis d'Amérique, le Canada, l'Australie et enfin, l'Europe.

L'enseignement est perpétué par son fils Toshio OKUYAMA qui, au début des années 70, se voit confier par son père, Soke OKUYAMA, la destinée de l'Ecole en recevant le titre de Nidaï Soke.

Vous trouverez plus d'informations quant à l'origine de l'Hakko-Ryu Ju-Jutsu en consultant le site officiel de l'Ecole : http://www.hakkoryu.com

Historique du club Kao-Ate

Véronique DERISSEN et Karel GORIS étaient tous deux passionnés d'arts martiaux lorsqu'en 1987, ils créent officiellement l'ASBL gérant le club d'Hakko-Ryu Ju-Jutsu dénommé : "club Kao-Ate". Rapidement, le nombre des étudiants augmente et bientôt, au fur et à mesure que les années passent, les premières ceintures noires sont diplômées et épaulent sans faillir les fondateurs du club.

En 2000, Véronique et Karel désignent 3 de leurs disciples pour présider à la destinée du club Kao-Ate, à savoir Christophe Lecharlier, Philippe Zorgniotti et André Forthomme. C'est également à cette époque que l'A.S.B.L. School of Self Defense est créée.

La structure hierarchique de l'Hakko-Ryu Ju-Jutsu impose qu'une école soit obligatoirement sous la tutelle d'un Shihan pour être reconnue par le Hombu-Dojo. C'est pourquoi l'école Kao-Ate a décidé, après avoir travaillé avec de nombreux et différents Shihans, de mettre toute sa confiance dans le Kaiden Shihan Sandaikichu Eddy Lodts. Et depuis 2000, nous ne regrettons absolument pas ce dernier et favorable choix. Qu'il soit ici remercié et qu'il recoive toute notre gratitude.

Depuis, perpétuant avec un profond respect les traditions et la culture japonaise héritées de Shodaï Soke OKUYAMA, le club Kao-Ate peut se targuer de réussir le pari d'allier à la fois la rigueur de l'art martial et la franche camaraderie qui unit ses membres dans une ambiance conviviale, voire familiale, mais aussi disciplinée. Hommes et femmes, adultes et enfants découvrent encore aujourd'hui par l'observation des techniques efficaces de défense spécifique, l'art de la souplesse, à canaliser leur énergie en une parade redoutablement efficace face à une agression.

In fine, notre Ecole dispense son enseignement basé sur des techniques sélectionnées qui éduquent le corps tout en lui donnant la santé ainsi qu'un développement spirituel intelligent où chacun, à son propre rythme, applique un des secrets légués par Shodaï Soke OKUYAMA :

"Un maximum d'efficacité pour un minimum d'énergie".